De l'envie de partager ces nouvelles créations avec le monde est née en 2018 l'idée de produire ces pièces uniques avec Serax. Cela a marqué le début d'une collaboration respectueuse qui a vu Ann, de son atelier en Belgique, avoir à montrer aux ouvriers en Chine, d'où est originaire la porcelaine, les bonnes techniques pour la réalisation de ses idées. Afin d'enseigner la peinture du dégradé ou de l'ombrage progressif dans la série Dé, Ann envoyait en Chine des films de sa propre technique, accompagnés des bons pinceaux. Au-delà de tout procédé technique, il s'agissait d'un rituel d'ombre et de lumière qui se transmettait pour une fois d'Ouest en Est. Le résultat de ces processus se présente sous la forme d'une variété de collections Ann Demeulemeester, notamment de la vaisselle en porcelaine, du verre et des couverts. Ce sont à parts égales des sculptures et des objets fonctionnels. Mettre une table devient un rituel dans lequel les décisions individuelles peuvent être prises en toute liberté, pour chaque convive. Quelque chose d'aussi universel que manger et boire prend un nouvel élan dans le langage formel d'Ann Demeulemeester si familier de ses travaux antérieurs : dans ces collections, elle active la même tension entre fragilité et pouvoir, et lumière et ombre : la poésie sur la table.