Paul Evans

Table en verre à sculpture brutaliste en bronze

21.800,00 € 18.166,67 € HT
Description

Chef de file du mouvement American Studio Furniture, le travail d'Evans manifeste un sens esthétique singulier, ainsi qu'une appréciation contradictoire à la fois pour les formes « d'art populaire » et pour les nouveaux matériaux et technologies.

Il incarne la modernité aux États-Unis dès les années 1960 avec une approche innovante et expérimentale du métal, le designer américain Paul Evans est resté longtemps dans l’anonymat, inconnu en Europe. C’est le Galeriste Patrick Fourtin qui lui consacre une première exposition en 2004 en France. Aujourd’hui les collectionneurs d’art contemporain s’arrachent ses pièces, Lenny Kravitz ou Elton John font partie du fan club. C’est à l’âge de 24 ans, après des études de sculpteur et d’orfèvrerie qu’il pose ses valises à New Hope en Pennsylvanie, Evans à comme voisin George Nakashima et Wendell Castle, célèbres pour leurs meubles en bois. Lui va se démarquer en créant du mobilier ; lampes, tables, buffets, cabinets comme des sculptures, il travaille le cuivre, l’étain, le bronze, l’argent, l’or et l’acier.

La fusion des métaux laisse place à des surfaces dures, texturées, patinées à la peinture et l’acide. En 1964, sa collaboration avec la maison d’édition Directional impulse une nouvelle phase dans sa carrière ; le sculpteur devient designer, Paul Evans est inclassable, ses créations fascinent par leur force artistique et leur beauté sophistiquée.

Le matériau principal d'Evans était le métal, pas le bois, qui était favorisé par ses collègues designers de studio et le comté de Bucks, en Pennsylvanie, les voisins George Nakashima et Philip Lloyd Powell. Il a suivi une formation en métallurgie et a étudié à la Cranbrook Academy of Art, le célèbre creuset du design et de l'art modernes dans la banlieue de Detroit. Au début de sa carrière, Evans a également travaillé à Sturbridge Village, un « musée vivant » historique du Massachusetts, où il a fait des démonstrations en tant qu'orfèvre costumé. Les premières œuvres d'Evans unissent ces influences. Les pièces qui ont fait sa réputation sont connues sous le nom d'armoires à « face sculptée » : des caisses en bois recouvertes de montures en forme de boîte en acier patiné en haut-relief disposées en quadrillage. Chaque monture contient un emblème en métal, ou glyphe, et l'effet est celui d'une courtepointe musclée.

Les travaux ultérieurs d'Evans se répartissent en trois groupes de styles distincts. Ses pièces en bronze sculpté, commencées au milieu des années 1960, montrent Evans à son plus expressif. Il a utilisé une technique dans laquelle la résine est façonnée à la main, puis pulvérisée avec un revêtement métallique, permettant une nuance artistique dans la fabrication de chaises, de tables et d'armoires. Plus tard dans la décennie et dans les années 1970, Evans a produit sa série Argente : des consoles et d'autres formes de meubles qui présentent des surfaces en aluminium et en métal infusé de pigments soudées en formes et motifs organiques abstraits. haute technologie » de la fin des années 70. Evans a construit des formes carrées et les a confrontées à des motifs de mosaïque irréguliers qui mélangeaient des plaques rectangulaires d'acier chromé, de bronze ou de placage de ronce.

Ceux-ci, comme tous les designs de Paul Evans, sont à la fois utiles et accrocheurs. Mais leur attrait a une autre qualité, plus viscérale : ces pièces ont clairement été touchées par la main d'un artiste.

Taille
Taille Unique
  • Composition & entretien
  • Composition :
  • Couleur principale : Transparent
  • Entretien : Nettoyer avec un chiffon, sans savon ni détergeant abrasif.

Compléter le look