Le Yin, le Yang.
Riccardo Goti devient créateur de bijoux en 2002. Le Florentin, qui aime le cuir et l’argent, associe ces deux matières nobles afin de réaliser des pièces qui jouent la carte du Yin et du Yang. Avec ce mélange sensoriel des matières, Goti procure des émotions différentes. La chaleur du cuir s’oppose à la froideur du métal, les matériaux s’enlacent, l'esthétique est celle de l’accumulation, affirmée. Les créations punk-chic de Goti, en invitant l’art brut, envoient un message fort, au sens romantique, voire chevaleresque du terme.