UNDERCOVER – Spiritual noise

Jun Takahashi est depuis toujours conduit par une énergie punk. Très tôt inspiré par les créations de Vivienne Westwood, le créateur japonais a su instiller dans ses collections, dans les silhouettes qu’il imagine, cette électricité à laquelle il branchait son micro lorsqu’il était chanteur des Tokyo Sex Pistols. Cette saison, Undercover saute à pieds joints dans le futur à travers une collection célébrant les groupes fictifs qu’écouteront peut-être les jeunes gens modernes de la prochaine génération.

undercover-ss18-article-07
undercover-ss18-article-08

Pièces oversize en haut, jeans slims aux genoux troués, boots façon Dr Martens, l’attitude est désinvolte, sans compromis. Undercover décline des silhouettes élancées jouant avec les codes esthétiques de la scène post-punk, soulignant l’intime relation qu’entretient Jun Takahashi avec ce genre musical. On retrouve les influences d’un groupe comme Joy Division, à travers une vestes en jean dont les patchs reprennent certaines paroles de « Atmosphere » sortie en 1980. En haut, on ose l’oversize et les couches successives, chemise, sweater, veste pied-de-poule aux bords élimés, et on assume la casquette ornée d’une étoile, façon étoile de berger, histoire de guider les rois mages et les âmes égarées dans le désert du style.

undercover-ss18-article-01
undercover-ss18-article-02 undercover-ss18-article-03

Undercover aborde le futur avec un optimisme béat, pareil à celui qui colore le roman dystopique Orange Mécanique d’Anthony Burgess adapté au cinéma par Kubrick. Takahashi dissémine çà et là des références à l’oeuvre avec des imprimés new age, ou avec ce trench à carreaux façon peignoir pour sortir ou rester assis sur le canapé à écouter la 9e symphonie de Beethoven. La musique ? Un bruit spirituel.

undercover-ss18-article-04
undercover-ss18-article-05 undercover-ss18-article-06

Découvrez la collection Printemps-Ete 2018 d'Undercover chez Leclaireur Sévigné et sur Leclaireur.com.

À LA UNE