TIMOTHY RICHARDS – Le Monde est tout petit

Timothy Richards a vécu plusieurs vies. Une fois son diplôme de l’université de Taunton en poche, il contribue à la construction du centre Outward Bound au Lesotho en Afrique, puis s’en va explorer l’île grecque de Spetses aux côtés de Tim Severin, avant de revenir dans sa ville natale de Bath en Angleterre, où il perfectionnera son art.

timothyrichards-article-01
timothyrichards-article-02

Timothy Richards crée des modèles réduits de bâtiments célèbres, en s’inspirant du savoir-faire du couple Fouquet, perpétuant ainsi une tradition datant du 19e siècle. Ses oeuvres vont du Panthéon au Capitol en passant par la porte de Jane Austen, et des éditions limitées du Palais Royal, du Chrysler Building ou du Ca’ d’Oro à Venise.

timothyrichards-article-03
timothyrichards-article-08 timothyrichards-article-09

C’est dans son école victorienne à Bath, transformée en atelier, que Timothy Richards assemble son propre Hall of Fame de l’Architecture.

Chaque objet est réalisé à la main à partir d’un maître composé de feuilles de styrène, transformées en un moule fait d’un mélange de caoutchouc et de silicone. L’artiste britannique utilise le plâtre de gypse pour donner vie à ses sculptures, qu’il rehausse de touches de métal et de verre, de façon à les rendre plus vraies que nature. Le degré de précision de son travail est tel que si les miniatures sont photographiées sous le bon angle elles peuvent aisément passer pour les oeuvres architecturales qui lui ont servies de modèle.

 

timothyrichards-article-07
timothyrichards-article-06
timothyrichards-article-05

Les plus grands monuments sont désormais à portée de main, chez Leclaireur Boissy d’Anglas et Leclaireur Sévigné.

Photos par Alexandre Gaudin