ROSANTICA – Un Port de Tête Impérial

Leclaireur aime la féminité, tout autant que Michela Panero aime la célébrer. Passionnée d’histoire, la créatrice italienne puise son inspiration dans les gravures et les nus gréco-romains – ceux des déesses, des reines, des vestales – et crée, à leur image, des objets uniques.

Rosantica article 01

Ses parures, à nulles autres pareilles, habillent le décolleté, s’épanchent le long du dos jusqu’à épouser les hanches. Ses bijoux de main ou de cheville, trempés dans des bols d’or, et surtout ses diadèmes, ses couronnes, sont autant de pièces uniques dont l’élégance est inégalée, et intemporelle. L’imagination de Michela Panero, sans limite, va jusqu’à nous proposer des cottes de maille de tête qui se révèlent d’une finesse, d’une modernité et d’une discrétion surprenantes.

Rosantica article 01 Rosantica article 02 Rosantica article 03

La créatrice partage avec Athena l’amour et la maitrise de l’artisanat. Elle n’utilise que des matériaux d’origine naturelle, des pierres rares, de l’os et des perles, ses préférées, qu’elle taille et divise pour mieux les décliner, les associer, les dérouler comme des vagues colorées qui vont danser sur la peau de celle qui les porte.

Rosantica article 04

Si ses bijoux de tête ont fait sa renommée et s’associent à un vestiaire nocturne de fêtes que l’on imagine dansantes, poétiques et magiques, dans des chateaux imaginaires, sur les traces d’Alain Fournier, le miracle de Michela Panero s’accomplit pleinement dans toutes ses créations. Par ses couleurs légères, la finesse de l’or travaillé, les pièces romantiques de Rosantica se révèlent urbaines, jeunes, presque trompeuses par leur simplicité, au-delà de l’évidente sophistication de leur design. Elles s’invitent facilement sur des jeans, comme autant d’accessoires qui n’ont rien d’accessoire..

Célébrer la féminité avec Rosantica chez Leclaireur Boissy d'Anglas.

À LA UNE