POIRET – La Magnifique

Paul Poiret est de ces noms qui ont marqué leur époque, et l’histoire de la mode. Après avoir créé sa maison en 1903, Poiret – aux côtés de Madeleine Vionnet – fut l’un des premiers créateurs à se débarrasser des corsets, pour créer une nouvelle silhouette à la taille haute rappelant le style empire du début du XIXème siècle. Libérateur de la figure féminine, ses silhouettes sont fluides et habillées, riches et décorées. Devenu le pionnier d’une émancipation féminine qui transcende les âges, Poiret entre au panthéon de la mode en créant la jupe culotte et la jupe entravée, qui font alors scandale.

 

poiret-fw18-article-05 poiret-fw18-article-leclaireur-07d poiret-fw18-article-06

Après la guerre, le monde change et la maison Poiret disparait peu à peu. Avant de réapparaitre comme un murmure dans les années 2000, pour mieux renaitre en 2018 entre les mains de deux femmes, Anne Chapelle et Yiquing Yin. La première prend la tête de la Maison, tandis que la deuxième en assure la direction artistique. 

 

poiret-fw18-article-08 poiret-fw18-article-09 poiret-fw18-article-leclaireur-10b

Les références au voyage, l’opulence vestimentaire et la légèreté des silhouettes sont toujours là. La créatrice chinoise joue avec les drapés, qu’elle construit avec précision. Que ce soit sur une robe longue ou un manteau qu’elle ceinture, chaque pli a été minutieusement étudié, elle imagine même un perfecto en cuir dont les épaules se drapent jusqu’aux poches. Parmi les robes plissées et les volumes libres, Yiquing Yin met son sens de la précision au service d’une nouvelle silhouette aux accents de costumes dans des tissus raffinés. Le succès est immédiat, et on aperçoit vite Naomi Campbell en robe du soir asymétrique et Rihanna en robe métallisée.  

 

poiret-fw18-article-01 poiret-fw18-article-02 poiret-fw18-article-leclaireur-02

 

Découvrez la collection automne-hiver 18 de Poiret chez Leclaireur Boissy d’Anglas et sur Leclaireur.com.

À LA UNE