PARIS FASHION WEEK, J4 & 5 – SS19: Andrea Crews, Geoffrey B Small, Balmain

Les derniers jours de cette fashion week homme printemps-été 2019 nous ont offert trois visions très différentes du costume et tailoring. D’abord, Andrea Crews et ses ouvriers de bureaux.. Qui aurait pu imaginer que le geek de la boite était avant-garde ?! Viens ensuite Geoffrey B Small et son savoir-faire épuré. Pour finir avec le bouquet final chez Balmain, dans une éruption de paillettes urbaines et de silhouettes tirées au cordeau. 

 

Andrea Crews 

leclaireur-fw-andreacrews-ss19-men-01
leclaireur-fw-andreacrews-ss19-men-02

Cette saison Andrea Crews nous envoie à La Défense, pour un stage d’été ambiance Julian Assange, avec un mélange de sportswear et de vêtements de ville. Les matières classiques en tons de beige, de gris et de bleu ciel, contrastent contre le jaune et bleu vifs d’une parka ou d’un jogging plastifié. 

 

Geoffrey B Small

leclaireur-fw-geoffreybsmall-ss19-men-01
leclaireur-fw-geoffreybsmall-ss19-men-02

Chez Geoffrey B Small le tailoring et la nostalgie rencontrent la modernité et un soupçon d’exotisme pour habiller un dandy voyageur, prêt à courir le monde. 

 

Balmain

leclaireur-fw-balmain-ss19-men-01
leclaireur-fw-balmain-ss19-men-02
leclaireur-fw-balmain-ss19-men-03

Don't be fooled by the rocks that he got, he’s still Oli from the block. 

Olivier Rousteing présente une collection aussi affutée qu’un diamant où l’urbain rencontre les plus classiques des codes. Des sweats couverts de brillants et leurs motifs maritimes, aux vestes en cuir colorées construisant une silhouette des plus géométriques, l’homme Balmain ne se laisse pas aller l’été. Et s’il revet des pièces aux imprimés graffitis quand il se balade en ville, il sait aussi se mettre sur son 31 pour les soirées le plus habillées de la capitale. Ses origines toujours présentes, il ajoute une capuche à son smoking, lui donnant l’allure d’un boxer 5 étoiles. 

À LA UNE