PARIS FASHION WEEK, J1 – SS19: Off White, Facetasm, Y/Project, Undercover

20 Juin, Paris – La Fashion Week homme printemps-été 2019 a commencée, et nous transporte déjà. Tout commence avec Off White co/ Virgil Abloh, qui nous ramène dans le Bronx des années 80, circa Style Wars, où Dondi tague tout, jusqu’à des rames de métro entières, un héritage transmis à une génération élevée aux Simpsons. Puis, Facetasm nous entraine dans une Angleterre punk rock très 90, avant que l’on aille prendre l’air dans le jardin estival de Y/Project. A la tombée de la nuit, Undercover nous invite à une rencontre entre gangs, tellement The Warriors. 

Facetasm

leclaireur-fw-facetasm-ss19-men-01
leclaireur-fw-facetasm-ss19-men-02

Du tartan, de la maille, des franges, des juxtaposions inattendues, la marque japonaise se la joue très punk British pour cette nouvelle collection. Deux sweats ne font plus qu’un, toutes les pièces semblent naitre d’un procédé d’hybridation les rendant instantanément identifiables. 

 

Y/Project

leclaireur-fw-yproject-ss19-men-01
leclaireur-fw-yproject-ss19-men-02

Je vous l’emballe ? Nous demande Glenn Martens avec sa collection, où les pièces s’enveloppent de drapés translucides. Au coeur d’un jardin fleuri, les silhouettes se dévoilent en teintes pastels, se construisent en jean et réinventent le tailoring. 

 

Undercover

leclaireur-fw-undercover-ss19-men-01
leclaireur-fw-undercover-ss19-men-02
leclaireur-fw-undercover-ss19-men-03

Jun Takahashi aime le spectaculaire et rempli son podium de références aux jeunesses révolutionnaires. Des goth-punks, aux néo-hippies, jusqu’à des combattants très Mad Max version urbaine, le menswear fait sa révolution, et si elle est visuelle, elle n’en oublie pas pour autant les détails et la précision qui font d’Undercover une marque iconique. 

images par Alexandre Gaudin pour Leclaireur