CÔTE & CIEL – Contre Vents et Marées

Côte & Ciel porte son nom comme un hommage à la rencontre des forces à l’oeuvre lorsque le ciel rejoint la Terre sur fond d’océan. Il en résulte un sentiment d’infinité dans le design des pièces réalisées par le label parisien.

Côte & Ciel invente des sacs, à nul autre pareils, hybrides, mêlant tradition et précision française en matière de manufacture, à la plus haute des technologies. Les matières dansent, glissent, se ferment avec des angles aigus et des plis maîtrisés. Les coupes sont claires, très architecturales; les fermetures sont larges, fortes et urbaines.

Côte & Ciel article 01 Côte & Ciel article 02

Tout commence en 2008, quand une équipe d’âmes créatives et sans limite décide de mettre ses rêves et ses ambitions en commun, imaginant des pièces protectrices au design pointu, capables d’accueillir smartphones et tablettes made in Apple. Très vite, ces créations dépassent le cadre du projet initial. Les fondateurs s’associent alors avec le créateur de mode croate Damir Doma, lui aussi installé à Paris.

Et pourtant, on ne saurait réduire ces sacs à leur évidente appartenance citadine.

Côte & Ciel article 03

Côte & Ciel revendique sa conscience de la Nature sans laquelle nous ne serions rien et le label sait ce qu’il lui doit. Ses créateurs travaillent sur la gravité et le volume de leurs pièces en observant la nature et les systèmes biologiques. Et si l’ouverture d’esprit est leur motto, la philosophie de leur travail les conduit à étudier les formes et la fonctionnalité de deux mondes qui devraient se croiser plus souvent et interagir – les mondes industriel et naturel.

Côte & Ciel article 04 Côte & Ciel article 05

Côte & Ciel pense ses coupes comme une prolongation de la silhouette, pour ne faire qu’unes avec le corps. Une carapace douce et solide à la fois, accueillant nos gadgets ultra-modernes, portés comme autant d’appendices au bout de nos bras, et s’adapte à tous les environnements plus ou moins hostiles.

Côte & Ciel article 06

Les collections sont unisexes, et jouent avec les tailles pour s’adapter à une morphologie ou une autre. Le cuir (italien) se mêle à des tissus créés pour résister au vent et à l’usure, à des canevas de cotons tissés et teints aux couleurs des granits sombres du Nil, ou rugueux et solides comme le basalt de la lave qui l’a inspiré.