CHADWICK OVEN – Certains l’aiment chaud

L’été, ses glaces, ses plages et sa… pizza ! On se pâme à l’idée de confectionner ses propres pizzas équilibrées et parfaitement cuites dans un four qui se respecte, et les respecte aussi, tant qu’à faire. Gloire au Chadwick Oven, l’ovni très identifié, aussi spectaculaire que pratique.

 

chadwickoven-article-02

A l’aise dans la cuisine, voire ailleurs d’ailleurs, tellement ce four est beau, il a été créé par le designer Daniel Chadwick et l’ingénieur Guy Adams, en réponse à la grande passion d’un de leurs amis pour la plus grande invention italienne de l’histoire. Il renferme une base en pierre poreuse, pour une distribution égale de la chaleur. Objet ovoïde, objet de toutes nos envies, le Chadwick Oven permet de cuire une pizza individuelle – ou un pain non levé, ou une focaccia, ou un naan, parce que nos envies sont sans limites – en quelques minutes. Sceptique? Et pourtant…

 

chadwickoven-article-01

Le temps de préchauffe ? 10 minutes sur le gaz. Un adaptateur est aussi disponible, pour les plus électriques d’entre nous. Une fois préchauffé, la température du four reste stable des heures durant. Chadwick Oven a sa propre spatule en acier inoxydable, afin d'y glisser sa pizza en toute fluidité.

 

chadwickoven-article-04

Réveillez le chef italien qui sommeille en vous. Préparez. Enfournez. Trois minutes plus tard, BAM ! It’s pizza time. La pâte ? Croustillante juste ce qu’il faut, dorée, affriolante. 

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici quelques recettes Made in Leclaireur. Et puis une suggestion, estivale et légère, pour commencer facile : sur une base huile d’olive et ail haché, déposez du parmesan en copeaux, des tomates confites, des asperges et des pignons de pin. Voilà, voilà, ça sent les vacances, les journées qui se transforment en soirées, les siestes à l’ombre, et…

 

Pour un amour de pizza, de jour comme de nuit, LECLAIREUR vous offre ses recettes préférées…

La pâte (que nous aimons fine, très fine) :
3/4 volumes (150ml) d’eau tiède
1 cuillère à café de levure
2 volumes (250g) de farine
1/2 cuillère à café de sel

Dans un saladier (ou dans une jatte, à l’ancienne, comme Peau d’Âne), versez l’eau et la levure, et mélangez jusqu’à ce qu’elle se soit complètement dissoute et le résultat obtenu proche du bouillon. Ajoutez la farine et le sel et mélangez, jusqu’à former une pâte souple.

Déposez la pâte encore très enfarinée sur une surface de travail propre, et récupérez aussi l’éventuel reste de farine dans le saladier. Pétrissez la pâte pendant 5 minutes, jusqu’à ce que la farine ait été complètement absorbée. La pâte doit être légèrement lisse et élastique, mais encore un peu humide, sans être collante. Si elle colle comme un chewing gum, ajoutez de la farine, une cuillère à soupe à la fois, jusqu’à ce quelle atteigne la bonne texture.

Si le timing le permet, laissez reposer la pâte au moins jusqu’au moment de la cuisson, ou, idéalement, jusqu’à ce qu’elle double de volume (une heure trente environ). Une fois levée, la pâte peut être utilisée immédiatement ou conservée au réfrigérateur pendant trois jours.

Quand vous êtes prêt-e à préparer votre pizza, divisez la pâte en deux avec une spatule en métal. En travaillant une moitié de pâte à la fois, formez un large disque avec vos mains.

Travaillez du milieu de la pâte vers l’extérieur en utilisant la partie charnue de la paume pour étaler la pâte, son épaisseur doit être de 6mm maximum. MA-XI-MUM.

Pour une pâte extra fine, employez les grands moyens. Le rouleau à patisserie fait très bien l’affaire. Si la pâte a tendance à rétrécir, laissez-la reposer 5 minutes avant de recommencer à l’aplatir.

 

Nos suggestions de garnitures façon l’eau-à-la-bouche :

Pour une base rouge – les puristes, dont nous faisons partie, fronceront le nez devant les tomates en boîte et mettront la main sur des tomates fraiches (oui, même hors saison, et tout à fait exceptionnellement) — superposez :

De fines tranches de tomates pour la base — si vous aimez votre pizza avec beaucoup de tomates, étalez les sur plusieurs couches,

De belles tranches de mozzarella di bufala,

Des petites tranches de piment shishito.

Et saupoudrez d’origan, de marjolaine, de sel et de poivre.

 

Pour une base blanche :

Couvrez la pâte d’une somptueuse couche de mascarpone.

Déposez dessus de fins morceaux de céleri (idéalement marinés dans du citron, quelques heures au préalable).

Rapez grossièrement de la poutargue de Martigues à votre goût.

Ajoutez quelques câpres et saupoudrez d’aneth fraichement ciselé.

 

Le Chadwick Oven est disponible, à emporter, chez Leclaireur Hérold et Boissy d'Anglas.